Les énigmes… et autres

Oh la la, quels loosers ces Patates… on n’a juste rien mis à jour depuis des mois, pourtant il s’en est passé, des choses… Pour commencer, on déménage ! Nous quittons la ruelle du centre ville pour un local fois plus grand à la BA  102 à Ouges.

Puis nous avons animé un certain nombre d’ateliers depuis le temps, comme un atelier marque-pages à la librairie La fleur qui pousse à l’intérieur, pour laquelle nous avions déjà imprimé un livre, et où il est possible d’acheter notre dernier bouquin, L’Homme de Montbrison, de Starclash Hussein Thor 2.

La fleur qui pousse, c’est ici :

https://www.facebook.com/librairielafleurquipoussedijon/

 

Nous avons aussi imprimé l’affiche de nos ami-es de Chiffonniers pour leur vernissage en juin (https://fr-fr.facebook.com/Chiffonnier-1761291584104199/).

Il y a eu plus récemment les superbes pochettes de disque des Myrna Minkoff, sérigraphiées en quadrichromie, s’il vous plaît, par nos soins, d’après un dessin de Loïc Vallière. Les Myrna, c’est ici :

https://minkoffmyrna.bandcamp.com/

Nous avons certainement fait plein d’autres choses, et en particulier, alors que nous avons déjà bien entamé l’impression des calendriers et agendas 2018, nous sommes forcés de constater que nous n’avons absolument pas tenu à jour les réponses aux énigmes de ceux de 2017…

Donc voici, dans le suspens général, nous rattrapons notre retard :

En juin, pour le grand calendrier, du surf, un ghost, des ballerines de dance… c’était bien Patrick Swayze ! Et pour celles et ceux qui ont été égarés par la présence de la pastèque, revoyez donc Dirty Dancing (qui est par ailleurs avant tout un film sur le droit à l’avortement et la lutte des classes), et vous y retrouverez la référence à la pastèque.

Pour ce qui est du petit calendrier, c’est d’ailleurs grâce à sa mort que ce petit calendrier existe, c’est elle qui nous a motivés à le réaliser, un saxo, un arbre de Noël, le texte d’une chanson, et please, wake me up, before you GO, GO! Merci George Michael, pour tes années de talent !

 

Un mois de juillet psychédélique, whisky à gogo, fumette et lunettes rondes teintées, un boa à plumes autour du cou, c’est Janis Joplin  et sa mercedes Benz. Le train, c’est pour le fameux canadian festival express tour (https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_Express).

Le petit calendrier, c’était très probablement introuvable à part pour un-e ou deux astrophysiciens de nos connaissances (mais y en a pas tant qui nous entourent…). C’était surtout une volonté militante féministe, que de laisser place à cette astronome décédée le même jour que George Michael, et ignorée de tout le monde, étant donné la faible part laissée aux femmes dans les sciences. Il s’agit donc de Vera Rubin, et pour mieux la connaître, allez donc déjà faire un tour sur wikipedia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vera_Rubin

 

En août, bon, pour le petit calendrier, je ne ferai pas l’affront de donner la réponse, tellement elle est évidente. Pour le grand calendrier, nous reconnaissons bien là la pâte de Stef, la trame à la main, les ptits traits dans tous les sens… que voulait-il donc nous faire deviner ? On a un ptit guitariste blond/roux, un mosquito, un albino, un mulato. On a une heart-shaped box, et une infusion de menthe pouliot, qu’on appelle aussi pennyroyal tea. C’est notre idole, celui par qui pour nous tout a commencé en 2017, celui qui nous inspire chaque jour et auquel nous avons dédié un autel dans notre atelier. Kurt Cobain.

 

Septembre ! Vous aurez reconnu la princesse dont le carrosse s’est fracassé sur une pile de pont, la regrettée Lady Di (on ne comprend pas vraiment pourquoi elle est regrettée, mais ça nous a bien fait marrer, l’univers princesse/mon petit poney/licornes, à dessiner et sérigraphier).

Le petit calendrier, ce n’est non pas Alf himself, qui ne meurt jamais, mais bien l’acteur qui jouait Alf, quand celui-ci n’était pas une marionnette. Il s’agit de Mihaly Meszaros. Et pour le plaisir de se remémorer, voilà un lien vers le générique de Alf !

Pour terminer pour aujourd’hui, et en avance cette fois-ci, les réponses du mois d’octobre. Sur le petit calendrier, on pouvait deviner les grands espaces nord américains, Dalva, un attrapeur de rêves. C’est notre hommage à Jim Harrison, dont nos vous conseillons la lecture.

Sur le grand calendrier, encore un symbole envers les femmes scientifiques trop souvent ignorées. Cette botaniste a embarqué travestie en homme en tant que valet de pied, aux côtés de son mari engagé lui comme botaniste à bord de la Boudeuse de Bougainville, dans la seconde moitié du XVIII° siècle. Elle a parcouru les mers du sud et participé à la collecte et la nomenclature de milliers de végétaux (dont le fameux bougainvillier), avant d’être débarquée sur l’île Maurice avec son mari après que l’équipage a découvert la supercherie. Il a fallu 2 siècles pour reconnaître sa contribution à la botanique et l’associer aux travaux de Commerson et non plus la considérer comme une simple aide-botaniste. Une fleur a été nommée d’après elle, la Solanum baretiae. Il s’agit de Jeanne Barret. Description de l'image Solanum baretiae flower.png.

 

Allez, ça suffit pour aujourd’hui, on tentera d’être à jour pour novembre, et de toute façon nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de notre déménagement, des futures sessions frites au Chez Nous, de la sortie du calendrier 2018 et des agendas, et autres futures activités.

Laisser un commentaire